2.17: Paiement du salaire en cas de maladie

En cas de maladie, le paiement du salaire peut être fait :

A défaut d’une convention écrite, l’employeur doit appliquer l’échelle de Berne, qui prévoit le paiement du salaire comme suit :

Pendant la 1re année (après le temps d’essai) 3 semaines
Pendant la 2e année                                           1 mois
Pendant la 3e et la 4e année                               2 mois
Dès la 5e et jusqu’à la fin de la 9e année           3 mois
Dès la 10e et jusqu’à la fin de la 14e année       4 mois
Dès la 15e et jusqu’à la fin de la 19e année       5 mois
Dès la 20e et jusqu’à la fin de la 24e année       6 mois
Dès la 25e et jusqu’à la fin de la 29e année       7 mois
Dès la 30e et jusqu’à la fin de la 34e année       8 mois
Dès la 35e et jusqu’à la fin de la 39e année       9 mois
Dès la 40e année                                              10 mois

Ces mois représentent des maxima exigibles au cours de 12 mois consécutifs (pour une ou plusieurs absences cumulées).

Les travailleurs qui sont licenciés en raison d’une longue maladie peuvent, dans les 30 jours qui suivent la fin des rapports de travail, passer dans l’assurance perte de gain individuelle.

NB : Si l’employeur a signé la CCT mais a oublié de conclure une assurance de perte de gain, il peut s’exposer à devoir payer de 60% à 80% du salaire pendant 720 jours dans l’intervalle de 900 jours consécutifs.

Source : UNIA - Valais

Dernière modification: 12.09.2017